Les établissements Adam revoient leur mix d’activités


21 janvier 2020

Les établissements Adam revoient leur mix d’activités
21 janvier 2020

Les établissements Adam revoient leur mix d’activités

Les établissements Adam viennent d’investir un million d’euros pour augmenter leur capacité de production de la Brasserie des Abers. Un moyen de faire évoluer l’entreprise finistérienne, également distributrice de fioul et de gazole. Entre autres.

2019 marquera sans doute un tournant pour les établissements Adam SAS.

Créée en 1936 à Ploudalmézeau par Joseph Adam, le grand-père de Véronique Godet-Adam, actuelle dirigeante avec son mari, Éric Godet, l’entreprise démarre par la vente de charbon et de limonade. « Deux activités saisonnières » note Éric Godet. Aujourd’hui, deux des cinq grandes activités du groupe découlent directement dans ces deux secteurs : Adam Combustibles, qui distribue du fioul aux particuliers et du gazole non routier aux professionnels; et la Brasserie des Abers, qui fabrique une bière semi-artisanale. 

1M€ pour la brasserie

Le pendant de cette réflexion sur l’évolution de l’entreprise a été de choisir d’investir massivement dans la brasserie pour l’amener, dans les années à venir, à prendre davantage de poids dans le chiffre d’affaires. Créée en 1999, la Brasserie des Abers était restée une brasserie artisanale. Une micro-brasserie avant la mode, avec notamment la « Mutine » et bientôt une bière bio. Un investissement d’1 million d’euros va permettre de multiplier par cinq le volume de bière, passant sa capacité de production de 2 000 à 10 000 hectolitres.

« Nous avons connu une rupture de stock l’année dernière avec beaucoup de demandes. Il était temps d’investir, sans évoluer vers une bière industrielle non plus. « On reste semi-artisanal », indique le chef d’entreprise. Avec un dilemme : rester à Ploudalmézeau ou choisir un terrain plus proche de Brest et des grands axes routiers. « C’était tentant, mais finalement, nous avons décidé de garder ce qui fait notre identité ! »

Dans les semaines à venir, la brasserie échangera sa place avec l’actuel bâtiment de stockage. « On aura ainsi également une réserve foncière pour agrandir si besoin ». Pour distribuer ses bières, Adam SAS s’appuie sur des distributeurs comme la Scarmor ou Intermarché. Elle peut aussi compter sur ses propres caves, totalement relookées ces derniers mois pour harmoniser le concept. 

les établissements Adam revoient leur mix

https://www.lejournaldesentreprises.com/finistere/article/les-etablissements-adam-revoient-leur-mix-dactivites-138113